Fortnite ça cartonne auprès de vos enfants … mais attention à l’addition !

- Open

  • Actualites
  • Articles
  • Catégories
  • Jeux vidéo
  • Parentalité
  • Types

Fortnite, c’est le jeu vidéo qui fait un malheur depuis l’an passé et qui a rassemblé plus de 200 millions de joueurs et rapporté 2,4 milliards de dollars à ses créateurs, la société Epic Games.

 

Sans aucun doute c’est le jeu vidéo de 2018 et tous les enfants en ont entendu parler… Cependant, gare à l’addition

Depuis quelques mois plusieurs parents se sont rendus compte que leurs enfants s’étaient servis de leur carte bleue pour faire des achats dans Fortnite – souvent pour plusieurs centaines d’euros. (voir dans cet article les réactions furax de plusieurs grands frères…)

Mais comment est-ce possible de dépenser sur Fortnite? Le jeu est gratuit !

Fortnite est “gratuit”, entre guillemets. Le jeu se décline en deux versions, une payante : “Save the World” ; et une gratuite : “Battle Royale”. “Save the World”, sorti en premier (2017), suit le modèle plus ancien des jeux vidéos traditionnels : on dépense quelques dizaines d’euros (40€ environ pour Fortnite Save the World) afin de pouvoir obtenir le jeu et y jouer.  Mais plus grand-monde ne parle de la version “Save the World”, qui est en perte de vitesse, délaissée au profit de Fortnite Battle Royale. Mais si Fortnite est si gratuit que ça, comment le jeu avait-t-il réussi à engranger 318 millions de dollars de revenus, un mois seulement après son lancement?

Des achats intégrés optimisés

Le secret, ce sont les achats intégrés, aussi appelés “microtransactions”.  Pour avoir accès au jeu et pour pouvoir jouer, pas besoin de sortir la carte bleue : Fortnite fonctionne sur le modèle éprouvé du “free to play”, ou F2P. Beaucoup d’applis et de services fonctionnent sur ce modèle : l’appli ou le jeu est gratuit à télécharger, mais on peut effectuer des achats une fois qu’on est dedans. C’est le cas d’un très grand nombre d’applis bien connues, comme iTunes ou l’appli Kindle d’Amazon.

Jusque-là, rien de très nouveau. Mais le coup de génie de Fortnite, c’est d’avoir rendu les achats intégrés assez irrésistibles !

Que peut-on acheter dans Fortnite ?

Tout d’abord, on peut acheter une monnaie virtuelle, les “v-bucks”. À noter que les v-bucks s’acquièrent aussi tout simplement (mais plus péniblement) en jouant au jeu : chaque mission réussie fait gagner des v-bucks. Il est cependant plus rapide de les acquérir en payant : 100 v-bucks valent environ 1 euro.

Avec ces v-bucks, on peut acheter des costumes, appelés “skins”, des outils (pioches), des “gliders”, sorte de parapentes décorés, et des “emotes”, petites danses rigolotes que le joueur peut faire faire à son personnage, pour célébrer une victoire par exemple, ou pour faire rire les copains.

Cette monnaie virtuelle permet de « déréaliser » les achats, dans une certaine mesure : c’est un peu comme les billets du Monopoly… Pas étonnant que certains joueurs perdent parfois le sens de la mesure.

Des achats qui sont purement cosmétiques, mais augmentent l’intérêt du jeu

Il faut bien noter, en prévision des “Sil te plaîîîîît… Alleeeeez… Mais alleeeez !”, qu’on peut tout à fait jouer à Fortnite sans dépenser un seul centime. À noter cependant que, même si les achats ne permettent pas de “vivre plus longtemps” dans le jeu ou de gagner une partie, ils rendent le jeu plus fluide. L’habileté du joueur compte avant tout, mais les accessoires achetés ont leur importance.

Les “skins” : c’est à dire l’apparence du joueur au sein du jeu influe sur l’opinion des autres !

Sur le site d’Epic Games, la description est claire : les achats réalisés dans le jeu permettent d’obtenir des “objets cosmétiques” : des objets, donc, qui ne fournissent a priori aucun avantage stratégique…

Sauf que… Le principe de Fortnite repose sur les mêmes ressorts que les réseaux sociaux : on ne joue pas contre l’ordinateur, on joue contre d’autres joueurs. Ceux-ci vont adapter leur stratégie en fonction de votre apparence.

Est-ce que votre “skin” signifie que vous avez déjà surmonté de nombreux niveaux ? Alors vous devez être drôlement fort… Avez-vous choisi une “skin” terrifiante? Vous devez probablement avoir un jeu agressif.

Un côté festif très attirant

Et puis les “skins”, accessoires et autres “emotes” rendent le jeu plus prenant. Certes, on peut aller à un défilé de carnaval sans se déguiser, ou aller à un match de foot sans se maquiller aux couleurs de son équipe, mais ce serait un peu tristounet, quand même… Ces objets cosmétiques ont un côté festif qui plaît énormément aux joueurs.

La saison 7 de Fortnite, qui a commencé en décembre 2018 et s’est achevée en février, avait pour thème l’hiver. Il était donc possible, mi-décembre, d’acheter des “skins” aux couleurs de Noël.

On a tous, une fois dans notre vie, acheté un bonnet de père Noël clignotant, ou un serre-tête “bois de rennes”, pour rigoler. On ne peut donc pas vraiment jeter la première pierre aux joueurs de Fortnite qui ont acheté une “skin” de Noël pour habiller leur personnage !

Et ça coûte combien, ces achats intégrés ?

Les prix démarrent à 4,99 € pour un pack contenant quelques centaines de v-bucks, une “skin” (costume) et un accessoire. Les v-bucks permettent avant tout d’acheter d’autres costumes et accessoires.

Autre achat très populaire, le Pass Combat à 9,99 €, qui donne 950 v-bucks, débloque diverses récompenses, plusieurs “skins” et “emotes”, et des défis supplémentaires qui permettent de gagner quelques v-bucks de plus. Le Pack Combat, lui, revient à environ 25 € pour 2800 v-bucks et diverses récompenses.

Autrement dit, ces microtransactions ne sont pas si micro que ça. À l’échelle mondiale, les joueurs dépensent la bagatelle de plusieurs centaines de millions de dollars par mois.

Mais face à la dépense il existe autant de comportements que de joueurs ! Certains joueurs décident de dépenser environ l’équivalent du prix d’un jeu vidéo (60 à 70 euros), d’autres se font une fierté de ne rien dépenser.

D’autres encore jugent qu’ils s’amusent beaucoup à profiter d’un jeu gratuit, et veulent “récompenser” Epic Games en faisant quelques achats. Après tout, des développeurs et designers ont travaillé dur pour qu’eux puissent s’amuser…

Comment réguler les achats de vos enfants ?

Pour le moment, pour pouvoir faire des achats intégrés, le joueur doit lier un moyen de paiement à son compte Fortnite. Autrement dit, votre enfant ne peut rien acheter s’il n’a pas accès à votre carte bleue.

Le risque peut survenir lorsque vous êtes d’accord pour acheter un Pass Combat par exemple : vos informations de carte bleue sont alors mémorisées et liées au profil de jeu de votre enfant. Pour éviter les abus, vous pouvez utiliser un numéro de carte bleue spécifique à la transaction (à demander à sa banque), ou supprimer les informations de carte bleue après chaque transaction.

Que faire en cas de souci ?

Si votre enfant fait des achats inconsidérés sans que vous vous en rendiez compte, vous n’avez malheureusement aucun recours. Il faut donc être vigilant.

En théorie, la loi permet d’obtenir le remboursement d’achats effectués par un mineur sans le consentement des parents. (https://www.vosquestionsdeparents.fr/dossier/64/achats-en-ligne-dun-mineur).

Mais l’accord de licence d’utilisateur de Fornite est très clair : “Tout achat de Monnaie de jeu ou de Contenu est définitif et non-remboursable, non-cessible ni échangeable quelles que soient les circonstances.” Le simple fait de créer un compte Fortnite vaut acceptation de cet accord de licence.

 

Il faudra donc bien expliquer à vos enfants : 

  • 1. qu’ils ont interdiction formelle de faire des achats dans Fortnite sans votre consentement ;
  • 2. qu’ils n’ont pas le droit d’utiliser votre carte bleue sans surveillance.
  • 3. ll faudra aussi bien clarifier, contre une idée relativement répandue, que les achats en eux-mêmes ne leur donnent pas d’avantage stratégique et ne leur permettent pas d’avancer plus vite dans le jeu.

 

Attention aussi si votre enfant utilise un appareil (tablette ou console) qui n’est pas le sien : si l’appareil a déjà été utilisé pour des achats, par exemple par le biais d’une boutique d’applis, vos informations de paiement sont peut-être mémorisées. Elle pourraient être utilisées pour acquérir un costume de chevalier… ou un pyjama hamburger de quoi faire rire votre banquier mais peut-être pas vous !