Une tablette pour enfant à Noël, la fausse bonne idée?

- Open

  • 0-3 ans
  • 4-7 ans
  • Actualites
  • Articles
  • Numérique

À l’approche des fêtes, de plus en plus d’équipements électroniques sont mis sur le marché à destination des enfants. C’est notamment le cas des tablettes numériques pour enfants.

Selon les fabricants, ces tablettes participeraient au développement de l’enfant grâce à des jeux « éducatifs ». Elles sont sécurisées et l’enfant ne risque pas d’aller sur des sites internet qui ne sont pas adaptés à son âge.

Voulant bien faire, beaucoup de parents veulent aussi initier leurs enfants au numérique le plus tôt possible : aujourd’hui, il est indispensable de maîtriser les outils numériques pour réussir à l’école et ensuite au travail. Alors pourquoi ne pas donner à son enfant les meilleures chances de réussite en lui offrant une tablette ? Cette logique, si elle est compréhensible, ne tient pas vraiment la route.

Les jouets numériques, pourquoi pas, mais pas n’importe lesquels

Pour de nombreux parents, offrir un jouet numérique permet de souffler un peu. Ce serait bien pratique de pouvoir faire la cuisine les mains libres pendant que son enfant s’amuse tranquillement… Le problème, c’est que les jouets dotés d’un écran ne sont pas forcément adaptés, ni intéressants pour le développement de l’enfant.

Une tablette pour enfants pour Noël ?

Les tablettes pour enfants promettent d’apprendre en s’amusant, sans risque. Habillées de coques aux couleurs acidulées, en plastique résistant aux chocs, elles sont équipées de fonctionnalités limitées : une dizaine d’applications, avec la possibilité d’en télécharger plus sur une version simplifiée et sécurisée du Google Play Store, ou d’acheter des jeux sur une carte mémoire.

Cependant, les caractéristiques techniques de ces tablettes ne sont pas extraordinaires, surtout au vu de leur prix : entre 80 et 130 euros environ, et chaque jeu supplémentaire sur carte mémoire coûte environ 30 euros. L’addition monte très vite, pour un objet qui n’est pas en général d’une qualité ébouriffante (graphisme, mémoire, autonomie de la batterie…), et dont l’enfant pourrait assez vite se lasser.

Quant aux éventuels mérites éducatifs que les fabricants mettent en avant dans leur marketing, encore une fois ils ne sont pas révolutionnaires, ni uniques. Ils correspondent à des capacités cognitives que l’enfant acquerra de toute façon en jouant librement.

D’autres idées cadeau?

Si la tablette n’est pas vraiment une option très convaincante, il existe d’autres jeux numériques ou interactifs qui peuvent être très enrichissants pour l’enfant car ils stimulent mieux son imagination et sa créativité.

 

  • Cubetto, pour apprendre à coder sans écran

De nombreux parents craignent de compromettre l’avenir de leur enfant s’ils ne lui offrent pas des objets numériques dès son plus jeune âge. Certes, maîtriser les outils numériques est important pour réussir aujourd’hui. Mais cette maîtrise passe par l’acquisition d’habiletés cognitives spécifiques, plutôt que par la simple utilisation de tablettes et smartphones.

Pour s’initier au processus de raisonnement du codage informatique, la marque PrimoToys a conçu Cubetto, un petit robot cubique qui se déplace selon les instructions qu’on lui donne. Inspiré par la pédagogie Montessori, le jeu est riche sensoriellement et fait appel à des capacités de raisonnement abstrait, tout en étant abordable pour les enfants à partir de 3 ans.

Très gros inconvénient: le prix, qui reste prohibitif, à 219 euros… On retiendra cependant l’idée qu’il est possible de s’initier efficacement au numérique, sans pour autant rester passif devant un écran.

⇒ Cubetto, par PrimoToys 

 

  • L’appareil photo numérique pour enfants

Plusieurs modèles existent, pour des prix qui commencent aux environs de 30 euros. Mieux vaut acheter un modèle simple et robuste qui n’est pas forcément destiné aux enfants, qu’un modèle trop simple avec trop peu de fonctionnalités.

Contrairement à un écran “passif” avec lequel l’enfant n’interagit pas, mais se contente de regarder des vidéos, l’appareil photo lui permet de laisser libre cours à son imagination, de s’intéresser à son environnement et de sélectionner les éléments qu’il veut photographier.

L’appareil photo permet aussi de dialoguer avec les parents, lors de séances de visionnage commenté : le parent découvre le monde à travers les yeux de son enfant, qui peut parler de ce qui l’intéresse et expliquer pourquoi il a pris la photo.

C’est un outil qui permet aussi de faire comprendre très tôt des concepts abstraits difficiles à saisir pour un enfant: l’appareil photo permet de les aborder par le biais de petits événements concrets.

Par exemple le droit à l’image : il sera plus facile d’expliquer à l’enfant qu’il ne peut pas prendre des inconnus en photo, en lui montrant que le monsieur ou la dame n’est pas enchanté de s’être fait tirer le portrait en douce… On pourra aussi lui expliquer que les gens qu’il a pris en photo ont peut-être été d’accord pour se laisser photographier, mais qu’il doit leur demander leur avis avant d’utiliser les photos pour un plus large usage.

 

  • La Fabrique à Histoire de Lunii

Ce jouet de fabrication française (59 euros) se présente sous la forme d’un boîtier qui rappelle les vieux postes radio. Pas d’écran, donc, mais un objet proche du Walkman, qui permet d’écouter des histoires.

Pas n’importe quelles histoires, cependant: le boîtier est fourni avec un pack d’histoires interactives dans lesquelles l’enfant peut choisir son héros, le personnage secondaire, un lieu et un objet. Au total, il peut créer 48 scénarios différents selon ses choix.

Sur l’appli Luniistore (téléchargeable sur luniistore ), on peut acheter d’autres packs histoires customisables, pour des prix variant entre 3 et 20 euros environ. La Fabrique à Histoire propose aussi des histoires en 8 langues étrangères.

Le prix n’est pas négligeable, mais cela peut être l’occasion de se cotiser avec grands-parents, oncles et tantes.

⇒ La Fabrique à Histoire, Lunii

 

Pour conclure, tous les jouets numériques destinés aux enfants ne se valent pas. Et certains, comme les tablettes pour enfants, peuvent représenter un investissement considérable, pour des fonctionnalités somme toute décevantes, et sans réels bienfaits éducatifs, quoiqu’en disent les pubs.

Pour bien choisir, mieux vaut privilégier les jouets vraiment interactifs, qui permettent à l’enfant de mobiliser le plus possible de capacités cognitives, et qui favorisent l’échange et la conversation.